Détournement , 2018
Eau de la Seine, bois, pompes, inox
Installation In situ, La Conciergerie, Paris

En janvier 1910, la Seine s’est invitée à la Conciergerie, spontanément.
Une trace de ce passage est encore visible sur un des piliers de la salle des Gens d’armes : une ligne de niveau, accompagnée de la date du 28 janvier 1910.
J’invite à nouveau l’eau du fleuve à venir séjourner, traverser, cheminer entre les colonnes de cette immense salle, cette fois-ci, avec un parcours proposé, dessiné.
Il y a plusieurs raisons qui m’ont poussé à imaginer ce projet pour la Conciergerie. La proximité d’un élément fort, sauvage, difficile à contenir tel que la Seine en est une, mais surtout, le fait qu’une grande partie de l’histoire de ce lieu est liée à l’enfermement, la détention : à toutes formes d’isolement vis-à-vis du monde extérieur.
Je propose alors avec ce geste une extrême communication avec l’extérieur : un projet qui dépasse les murs et communique avec un élément extérieur vivant, fort. Le dehors s’invite à nouveau dans le dedans.

*